L’association HYam

Dernières actualités

L’association HYam est heureuse de vous annoncer l’annualisation de son projet. En alternance avec le prix qui, tous les deux ans, récompense un jeune artiste d’un pays méditerranéen, HYam donne désormais carte blanche à un artiste français.

HYam project

L’association HYam (Hydra for artists of the Mediterranean) a été créée en 2014 par la journaliste Pauline Simons afin d’accompagner les artistes émergents issus des pays de la Méditerranée. Son objectif est de les soutenir dans la promotion de leur travail sur la scène internationale et de les aider à acquérir plus de visibilité à travers différentes initiatives et événements complémentaires à la fois en France et en Grèce : chaque édition du projet HYam a lieu tous les deux ans et s’articule autour d’un schéma triangulaire démultipliant ainsi les lieux et les actions en faveur des artistes. En alternance avec son prix biennal dédié à la jeune scène d’un pays méditerranéen, HYam donne carte blanche à un jeune artiste français sur le thème de l’insularité et produit une œuvre exposée tout l’été dans l’espace public de l’île d’Hydra.

Picto l'installation

L'installation

Après avoir été élu par un jury international mêlant collectionneurs, professionnels et critiques d’art, le lauréat du prix HYam bénéficie d’une aide à la création d’une oeuvre destinée à être exposée dans l’espace public de l’île d’Hydra en Grèce. Exposée au coeur de la ville durant deux mois, l’installation participe ainsi aux évènements artistiques internationaux qui émaillent différents lieux hydriotes durant l’été.

Picto la résidence

La résidence

L'artiste lauréat est accueilli en résidence durant un mois afin de mener un travail préparatoire en résonance avec le caractère spécifique de l’île. Avec un passé historique toujours très présent, une architecture et une tradition extrêmement préservées, des dédales de pierre, des rochers tombant à pic, un silence moyenâgeux, cette enclave du golfe Saronique où la voiture n’a pas droit de cité cimente aujourd’hui sa réputation.

Picto la table ronde

La table ronde

Le lauréat a l’opportunité de présenter son travail ainsi que le fruit de ses recherches en résidence lors d’une table ronde ayant trait à l’art contemporain du pays invité. L’événement qui se tient à Paris, chez Artcurial, maison de vente partenaire du projet HYam, réunit des personnalités du monde de l’art autour d’un thème choisi offrant ainsi au public l’occasion de découvrir les nouveaux enjeux des différentes scène émergentes.

Picto La Carte blanche

La Carte blanche

En alternance avec le prix qui, tous les deux ans, récompense un jeune artiste d’un pays méditerranéen, HYam donne désormais carte blanche à un artiste français et lui offre l’opportunité de créer, à hauteur de 10 000 €, une œuvre conçue spécialement pour la place Makariou située au cœur de la ville dans l’espace public d’Hydra. L’oeuvre de l’artiste choisi par Hyam sera installée de juin à septembre participant ainsi à une saison estivale riche en événements artistiques.

carte BOn
Plane

Artcurial à Paris

Idéalement située à l’angle de l’avenue Montaigne et des Champs-Elysées, emblèmes internationaux de la capitale et du savoir-faire français, la maison de vente Artcurial, partenaire du projet HYam, accueille gracieusement le prix de la jeune scène artistique méditerranéenne ainsi que l’exposition consacrée à ses finalistes. En dix ans, ce lieu culturel porté par la passion de l’art et des objets de collection a acquis une stature internationale et s’est s’imposé comme le leader français des enchères. Aujourd’hui, plus de 25 spécialités sont représentées avec un volume de vente (plus de 210 millions d’euros en 2016) réalisé à 75 % par des collectionneurs étrangers. Dans le cadre de son développement international, Artcurial accroît désormais sa présence en Europe et dans le bassin méditerranéen : au Maroc, la société a déjà organisé plusieurs expositions (Marrakech et Casablanca) ainsi que des ventes aux enchères.

Hydra en Grèce

Non loin d’Athènes, cette île rocailleuse qu’Henry Miller comparait à une énorme tranche de pain pétrifiée a longtemps été l’une des grandes puissances navales de la Méditerranée.

Préservée des voitures, elle règne toujours dans un parfait respect de l’écosystème : point singulier qui séduisit, au début des années 60, une avant-garde artistique métissée. Depuis, Hydra cimente sa réputation puisqu’elle accueille, chaque été, des expositions internationales de haut niveau grâce à l’investissement de différents mécènes et collectionneurs, à l’image de Dakis Ioannou, président de la Fondation DESTE, Pauline Karpidas, mécène et collectionneur ou Dimitris Antonitsis soutenu par Dimitris Daskalopoulos, président de la Fondation NEON. Pour toutes ces raisons, le monde de l’art continue à la préférer à beaucoup d’autres.