VINCENT BROQUAIRE : CONTES MODERNES

Publié le mardi 4 décembre 2018

 par Pauline Simons

On aime Vincent Broquaire, ses dessins et aussi ses vidéos. L’édition n° 1 de Locked fut adjugée 1000 €  le 29 janvier à Drouot sous le marteau de Me Wapler, prémisse à un solo show new-yorkais en mars prochain sur la foire Moving Image. Les prix devraient vite gimper. Mais en attendant, voyons de quoi il retourne. C’est avec une patte sans fioriture et des compositions tirées au cordeau que ce jeune artiste de 28 ans représenté par la XPO Gallery (PARIS 3)  s’amuse à nous mettre le cerveau sur le gril. Sans avoir l’air d’y toucher, tout en mêlant burlesque et poésie, il plante à l’envi  l’envers d’un décor où Dame nature est sacrément blackboulée par la machinerie humaine et par la suffisance des technologies digitales. Chez Broquaire, pour supprimer un paysage, il suffit d’appuyer sur le bouton, pour soulever des montagnes, il suffit d’une corde, d’un crochet et d’un hélicoptère, pour changer de saison, il suffit de changer d’affiche. Chez lui, on nettoye le globe terrestre comme la table des grands soirs, en enlevant la nappe ; on déplace les îles comme on repique les salades, avec une pelle. Ici, les appareils connectés deviennent de sacrés goinfres qui gobent tout, même les arbres. Mais qu’importe pourvu qu’on ait la photo ! Sourire en demi-teinte comme dans certains contes doux-amer.

www.xpogallery.com

Locked 2012, une video de Vincent Broquaire vendue le 29 janvier à Drouot

Terre