PORTES OUVERTES

Posted on 31 mai 2014

Voici en vidéo et en quelques photos, la présentation de l’exposition A Thousand Doors à la bibliothèque Gennadius, architecture athénienne de style néo- classique construite au début du XXème siècle par deux architectes new-yorkais. Fondée en 1926 par Joannes Gennadius, diplomate et bibliophile disparu en 1932, elle abrite aujourd’hui plus de 120 000 ouvrages (livres rares, archives, manuscrits, oeuvres d’art) éclairant la tradition hellénique et les cultures voisines.
Entre les colonnes ioniques de la Gennadius Library une version freudienne des philosophes de l'antiquité par Daniel Silver
Entre les colonnes ioniques de la Gennadius Library ,une version freudienne des philosophes de l’antiquité par Daniel Silver

 

Dans la bibliothèque, ouverte au public pour l'exposition, l'atmosphère demeure studieuse chapeautée par l'installation de Georg Herold composée d'un cheminement de lattes de bois, clef de voûte de son travail depuis 1977.

Dans la bibliothèque, l’atmosphère -hors vernissage-demeure studieuse chapeautée par l’installation de Georg Herold. Un cheminement de lattes de bois où sont retranscrits des fragments de poésie  dans différentes langues européennes

 

 

Des ouvrages fragiles alignés comme à la parade. Composés de fines feuilles de pâte (fila), ils seront livrés en quelques jours aux vent et aux oiseaux... Rien ne dure

Les ouvrages fragiles alignés comme à la parade de Nikos Navridis. Composés de fines feuilles de pâte (fila), ils seront livrés en quelques jours aux vent et aux oiseaux… Rien ne dure…

 

Cette exposition, dont le titre est inspiré de la nouvelle la Bibliothèque de Babel, fiction de Borges, a été imaginée par la Fondation NEON (créée en 2013 par Dimitris Daskalopoulos) avec la collaboration de la Whitechapel Gallery et de sa directrice Iwona Blazwick OBE. La curatrice met ici en regard pour la première fois une silencieuse encyclopédie de papier et les oeuvres d’une trentaine d’artistes internationaux parmi les quels Matthew Barney, Christian Boltanski, Georg Herold, Susan Hiller, Juan Muñoz, Giuseppe Penone, Elizabeth Price, Daniel Silver, Adrián Villar Rojas… Et bonne nouvelle, on y découvre aussi les oeuvres d’artistes grecs commandées spécialement pour l’événement comme les livres fragiles et consommables de Nikos Vavridis ou l’orchestration nocturne de Kostas Ioannidis composée de chants d’oiseaux. Nous avons aussi retrouvé Valentina Karga, jeune artiste sélectionnée par HYam, pour une libre conversation dans les jardins. C’est ici d’une oeuvre dont il s’agit puisque toutes ces paroles échangées avec un public volontaire seront retranscrites dans un futur ouvrage.

 

Edward Allington : quand une géométrie de plâtre s'inscruste dans les mots.

Edward Allington : quand une géométrie de plâtre s’inscruste dans les mots.

 

Adrian Villar Rojas : regard distancié sur le chaos en marche

Adrian Villar Rojas : regard distancié sur le chaos en marche

 

Giuseppe Penone : les processus invisibles de la nature

Giuseppe Penone : les processus invisibles de la nature

 

L’exposition est libre d’accès mais ne dure que jusqu’au 30 juin.Dommage que,sur la vidéo, les présentation des intervenants grecs ne soient pas sous-titrées… Tout le monde ne parle pas la langue des dieux…