LA GALERIE PERROTIN : 25 ANS DEJA !

Posted on 17 novembre 2013

 La mairie de Lille a proposé à Emmanuel Perrotin de fêter le 25ème anniversaire de sa Galerie au Tri Postal. Une promotion qui, certes, a délié les langues. La mission des élus est-elle de mettre en avant le travail d’un marchand ? Passé ces questionnements, il faut avouer la bonne surprise. A différents égards. Non seulement l’exposition éclaire de manière très enlevée le parcours d’un découvreur hors normes mais elle rassemble -même en semaine- un public métissé et attentif. Focus sur les oeuvres  les plus connues. Et si vous voulez encore, Lille n’est qu’ à une heure de Paris. C’est jusqu’au 12 janvier.

par Pauline Simons 

Happy Birthday Galerie Perrotin

Un mur érodé à l’entrée de l’exposition. celui de Daniel Arsham (2009). D’entrée de jeu, l’espace est perturbé et l’illusion annoncée.

 

happy birthdau galerie Perrotin

A l’accueil, il y a Irina (2006), une domestique en or ! Elmgreen & Dragset s’inspirent ici de la sculpture classique pour vriller les codes sociaux et patauger dans la subversion

 

Happy Birthday Galerie Perrotin

Des sculptures de perles miroir qui tournoient dans l’espace déformant l’équilibre fragile du noeud borroméen (réel, sumbolique et imaginaire) par Jean-Michel Othoniel invité à réaménager le théâtre d’eau de Versailles en 2014

 

Happy birthday Galerie Perrotin

Women are heroes est un projet photographique XXL que JR a placardé sur les favelas de Rio de Janeiro (2008) et dont les images ont trouvé le chemin de la Galerie

 

happy birthday Galerie Perrotin

Le symbole de « Jesus roi des juifs » planté sur un cheval mort par le subversif Maurizio Cattelan (2009). A chacun d’y trouver sa propre interprétation.

 

happy birthday galerie Perroti

Sac Ozone (1989) et Mallette Hyper Hyper (1988), deux  installation à quatre têtes (Philippe Parreno, Bernard Joisten, Dominique Gonzales-Foerster, Pierre Joseph) ou les magmas incohérents de notre époque.

 

Happy birthday galerie Perrotin

Mise en regard des sculptures de Germaine Richier et  de la peinture désacralisée de Claude Rutault

 

happy birthday Galerie Perrotin

Un petit angle de la salle dédiée à Murakami. entre l’effrayant moine Maruma et la petite Saki aux yeux de méduse

 

happy birthday galerie perrotin

Chapelle de Wim Delvoye (2008), une architecture ciselée au laser par ce mordu du gothique

 

Happy birthday galerie Perrotin

L’ange déchu de Sun Yuan & Peng Yu (2008), la vieillesse toucherait-elle aussi les créatures célestes ?

 

Galerie Perrotin happy birthday

Les céramiques de Klara Kristalova inspirées par les contes populaires d’Europe du Nord. Des seconds degrés en cascade.

 

happy birthday galerie perrotin

Nausatamus de Daniel Firman (2012), un éléphant qui trompe énormément dans l’apesanteur

 

happy birthday Galerie Perrotin

350 points à l’infini de Tatiana Trouvé (2009) Mais où est l’infini ? Une notion à réévaluer.

 

happy birthday Galerie Perrotin

Le Corbusier et ses rayons de Xavier Veilhan (2013) On se souvient de la visite au MAMO à la Cité Radieuse de Marseille…

Photos Pauline Simons